Étude Facteurs Clés de Succès, Gautier choisit Parabellum

Retour d’expérience

gautier-pgi

Gautier fait appel à Parabellum pour réaliser une étude Facteurs Clés de Succès (FCS)

 

Nous avons réalisé pour vous une étude facteurs clés de succès, avec un score de potentiel de développement, quelle était votre problématique initiale ? Le contexte de sa réalisation ?

Nous avions besoin de faire un point sur l’état de notre réseau qui est en pleine croissance, les facteurs qui font qu’aujourd’hui certains magasins peuvent être plus performants que d’autres, et faciliter les nouvelles implantations en mettant en place un score pour connaître les profils et les zones les plus favorables. On avait nos propres idées sur le sujet, mais besoin d’un avis extérieur pour les confirmer. C’est important, il ne faut pas rester renfermer sur soi-même mais au contraire s’ouvrir à d’autres regards. C’est ce qui permet à un réseau de fonctionner dans le temps.

 

Qu’avez-vous pensé de cette étude ? Que vous a-t-elle apporté ?

Elle nous a conforté sur certains avis que nous avions de nos éléments de performance et nous a également permis d’en découvrir de nouveaux, de nouveaux facteurs clés de succès. Je ne peux pas dire qu’il s’agissait là de grandes surprises, mais clairement, il y avait peut-être quelques éléments que l’on sous ou sur estimait. Cela nous a permis de réajuster cette vision que l’on se fait de notre réseau. Et de définir des actions en conséquence.

Désormais il est plus aisé, si je puis dire, de qualifier un point de vente. Si par exemple les résultats d’un magasin ne sont pas à la hauteur alors que selon les facteurs clés de succès l’emplacement semble optimal, on sait qu’il faut chercher le problème ailleurs. Ou inversement, si une zone semble plutôt restreinte pour un point de vente et que ses résultats sont pourtant intéressants et que la clientèle est au rendez-vous, c’est que le succès vient probablement de la qualité du franchisé en lui-même et moins de l’emplacement. C’est une analyse intéressante à réaliser, elle permet d’éclaircir plusieurs sujets.

 

Avez-vous communiqué sur les résultats obtenus, notamment auprès de vos équipes ?

Oui, David Hamelin, que j’avais rencontré au lancement de l’étude avec votre équipe, s’est personnellement déplacé pour réaliser une présentation générale devant l’ensemble des équipes concernées. Ainsi tout le monde a pu recevoir les mêmes résultats au même moment. Cela permet d’accorder entre eux les avis que l’on a sur le parc et d’informer sur son potentiel et ce qui peut faire son succès, afin de diriger ensuite l’ensemble des futures actions dans la même direction. Nous en étions tous satisfaits.

 

Est-ce quelque chose que vous réalisez régulièrement, que vous pensez qu’il faudrait réaliser régulièrement ?

C’est la première étude importante que nous réalisons avec Parabellum. Passer par un cabinet de géomarketing externe, nous permet d’élargir notre champ de vision. Parce qu’en effet, en tant que franchiseur, nous avons une vision assez précise de l’humain, des franchisés et pour travailler avec Parabellum nous avons mis de côté toute cette partie « humaine » justement, pour pouvoir centrer l’analyse sur les attentes consommateurs, les zones d’implantation, le profil des zones et les chiffres des magasins.

Quand nous avons réalisé cette étude, nous avions une cinquantaine de points de vente sur notre parc, nous sommes aujourd’hui à 63 magasins en France, soit 10 de plus. 10 magasins que l’on a pu monter avec l’étude et dont l’historique, bien que récent, nous conforte vis-à-vis des résultats et facteurs de performance qui nous ont été exposés. Je pense que c’est une étude qu’il faut réaliser peut-être tous les 18 ou 24 mois, en fonction de la croissance et de la nature de son réseau. Parce qu’un réseau de magasins n’est pas une image fixe, il évolue continuellement, comme la consommation en général, donc même si l’étude nous apporte des données très concrètes, cela vaut le coup, je pense, de mettre à jours ces facteurs clés de succès régulièrement.

 

Recommanderiez-vous cette étude FCS ?

Oui, tout à fait, je pense que c’est nécessaire à tout réseau de vente, parce qu’on a beau à bien connaître son réseau, on ne peut pas penser à tout. Et encore une fois, le monde bouge, nos pensées ou actions doivent s’adapter et changer avec lui. Il faut accepter la prise en compte de nouvelles données, il faut y être attentif.

 

Qu’avez-vous pensé de notre collaboration ?

Une équipe à taille humaine, disponible et réactive, qui apporte les compétences et l’expertise nécessaires pour mener à bien ses études et ses projets.

 

Slav Savov, Responsable Développement Franchise France,
Meuble Gautier
Accéder au site de l’enseigne