Parabellum Geographic Insight

Le Super U Gourdan-Polignan fait appel à Parabellum pour analyser sa performance

Retour d’expérience

Analyse de la performance magasin : Super U Gourdan-Polignan fait appel à Parabellum

 

Lorsque vous avez fait appel à Parabellum, quel était votre objectif initial ?

Nous avons ouvert le magasin en mai 2009 et nous avions besoin de faire une étude pour connaître les attentes des clients et la perception qu’ils avaient du magasin. Nous avions besoin d’un retour « frais » de ce que pensait la clientèle.

 

Qu’est-ce que l’étude vous a apporté ?

L’étude m’a conforté sur les points forts du magasin : l’accueil, la disponibilité des vendeurs, la propreté du magasin…
En revanche, elle a fait ressortir le fait que le consommateur avait besoin d’être rassuré sur le niveau de prix du magasin. Nous avons découvert que les clients ne trouvaient pas facilement les promotions et qu’ils avaient une mauvaise image prix du magasin.

 

Est-ce que vous pensez que les 2 approches, géomarketing et attentes consommateurs, sont complémentaires ?

Oui, pour moi les deux approches sont importantes. Je pense qu’il faut absolument re-balayer son magasin avec les 2 études tous les 5 ans.

 

Avez-vous communiqué, partagé les résultats de l’étude à votre équipe ? Étaient-ils surpris des résultats ?

J’ai partagé les résultats avec les responsables de rayon. L’étude m’a servi de base pour leur expliquer les actions que nous allons mettre en œuvre pour venir contrebalancer cette étude. Dans un premier temps, ils ont été un peu étonnés car ils ont pris pour eux les résultats. Ensuite, je leur ai expliqué simplement que c’était une base de travail qui allait nous permettre d’avancer.

 

Avez-vous mis en place des actions ?

Faire la démarche de réaliser une étude, c’est accepter de se remettre en cause. Ensuite, quand vous avez les résultats, soit vous ne faites rien, soit vous essayez de faire quelque chose pour améliorer le magasin. Ici, c’était un peu la démarche.
Donc nous avons baissé les prix de 500 produits de marque U et tout le magasin a été balisé avec 500 pancartes annonçant la baisse de prix.
Ensuite, nous avons mis en avant les promotions avec la plus grosse offre consommateur, en tête de gondole : un produit acheté = un produit gratuit, deux produits achetés = deux produits gratuits…
Enfin, dans les rayons métiers, nous changeons tous les 2/3 jours une affiche en mettant en avant un produit avec un prix très bas pour communiquer sur le prix et donner au consommateur l’image d’une baisse de prix.

 

Avez-vous déjà des retours de ces actions mises en place ?

C’est un peu tôt mais si on regarde le chiffre d’affaires, la courbe a l’air de s’inverser et repartir un peu sur une tendance positive.
Le personnel m’a également fait remonter que certains clients avaient remarqué une baisse des prix.
En général, c’est un peu long avant que le consommateur se rende compte des baisses de prix. Nous approchons des fêtes de fin d’année, le magasin va se remplir naturellement de clients. C’est donc le bon moment pour mettre en place des actions et montrer aux consommateurs que nous avons mené une action « baisse des prix ». L’objectif est qu’ils aient en tête cette baisse des prix et cela ne pourra être que positif sur l’image prix du magasin.

 

Sébastien Vouters, PDG,
SU Gourdan-Polignan

 
 
 

Partager ce retour d’expérience :

14 novembre 2016